Comment mettre en avant ses soft skills à l’embauche

Mettre en avant ses soft skills

Vous cherchez à montrer vos qualités humaines pour décrocher un job ? Vous êtes au bon endroit pour décupler vos chances de vous mettre en valeur ! Les soft skills ont le vent en poupe auprès des recruteurs, (voir notre article sur les soft skills préférés des recruteurs) qui préfèrent avoir en face d’eux un candidat avec un bagage peut-être plus léger mais de l’énergie et de l’enthousiasme à revendre. Voici donc les conseils de Cornak pour apparaître sous votre meilleur jour en entretien ! 

Tout commence en amont

Si vous avez décroché un entretien, cela veut dire que vous avez passé avec brio les premières étapes de recrutement. Afin d’optimiser vos chances de parvenir à ce stade, vous pouvez commencer à peaufiner votre profil sur vos médias et réseaux sociaux. Ces plateformes sont en effet le lieu idéal pour valoriser vos soft skills personnels sous un angle professionnel. Cela peut commencer par la partie « compétences » sur LinkedIn, que vous pouvez remplir avec des mots-clés qui vous définissent, ou bien encore sur Twitter, à l’aide de hashtags dans votre présentation personnelle. 

Par la suite, vous pouvez démontrer vos soft skills grâce à des contenus dédiés que vous pourrez poster (visuels, vidéos, articles… soyez créatifs !). Un blog personnel ou un site professionnel constitue une source parfaite de mise en avant des compétences humaines que vous possédez !

Le CV et la lettre de motivation, premiers outils pour les recruteurs

La première chose qu’un recruteur verra de vous est, dans la plupart des cas, votre CV. Mettez donc un point d’honneur à souligner toutes vos compétences, aussi bien les savoirs acquis qu’innés, en suivant par exemple ces conseils. Votre lettre de motivation est un excellent complément de CV pour expliquer plus longuement qui vous êtes réellement, et ce qui vous pousse à postuler à tel poste, et en quoi votre profil peut correspondre aux attentes des recruteurs. Encore une fois, ce sera l’énergie et votre personnalité qui feront peut-être la différence d’un autre candidat à compétences égales. Cette démonstration de vos soft skills peut se poursuivre dans la rédaction du mail qui accompagnera votre candidature. Bien évidemment, restez bref et professionnel, en laissant par exemple le lien vers vos réseaux sociaux, votre blog ou votre site professionnel en signature. 

L’entretien : show-time !  

Le plus important à retenir est qu’il ne faut pas rater une occasion d’illustrer vos soft skills dans un cadre professionnel lors de votre entretien. Attention, il ne s’agit pas de faire un déballage de toutes vos qualités, ni d’en faire la liste. Il faut que vous identifiiez au préalable les principales compétences que vous détenez et qui correspondent au poste désiré, et que vous les démontriez par des faits précis. Montrez à votre recruteur que les compétences nécessaires pour ce poste font déjà partie de votre éventail de qualités, ou bien que vous cherchez à les développer. Par exemple, si vous passez un entretien de commercial, mettez en avant le fait que vous êtes altruiste et que vous savez parler aux gens. Dans le cas contraire, si cette compétence ne fait pas foncièrement partie de votre caractère, montrez que vous avez toujours cherché à développer la fibre relationnelle (cours de théâtre, coaching personnel, etc). Mais pas de panique : si vous êtes plutôt du genre réservé, vous disposez de moyens autres pour mettre en avant vos soft skills : sens de l’écoute, empathie, prise de notes, curiosité… autant d’indices pour les recruteurs au cours de l’entretien qui seront des preuves de vos compétences humaines. 

Et si vous souhaitez marquer les esprits et piquer la curiosité de vos recruteurs, pourquoi ne pas mentionner vos mad skills ?

Laisser un commentaire