Développer ses ventes avec des serious games

Plus de 3 milliards d’heures, chaque semaine,  sont passées en ligne sur les jeux vidéos dans le monde. Le poids du jeu vidéo actuellement est immense, et de nombreuses branches y voient une opportunité et se développent dans ce secteur, y compris l’enseignement. Et si le jeu vidéo se faisait apprentissage ? C’est cette idée, au début du 21e siècle, qui a donné naissance au Serious Game.

 Le Serious Game, c’est quoi ?

Le Serious Game, ou « jeu sérieux » en français, est une adaptation du jeu vidéo pour une visée pédagogique, qui permet à celui qui l’emploie de s’entraîner à exécuter une manœuvre ou une tâche définie. C’est, comme le dit le CERIMES  (Le Centre de ressources et d’information sur les multimédias pour l’enseignement supérieur), « une déclinaison du jeu vidéo au service des professionnels ».

Une tendance actuelle, qui s’inscrit dans l’élan de digitalisation des milieux professionnels

De plus en plus de serious games, développés pour les entreprises voient le jour. Cette tendance professionnelle s’inscrit dans une vague plus large qu’est la digitalisation des apprentissages et des formations. On parle dès lors de « digital learning ». Afin de pouvoir répondre aux besoins d’évolution en compétences de leurs salariés, les entreprises proposent de plus en plus des solutions e-learning à leurs collaborateurs, qui présentent de nombreux avantages : abaissement du coût de formation, parfaite adaptabilité du format, car chacun peut se former quand il veut, où il veut… Les codes visuels des serious games reprennent ceux des jeux vidéos, donnant un aspect définitivement ludique à cette solution pédagogique innovante.

Et les serious games ont le vent en poupe ! Grâce à l’aspect ludique de ces formations, les apprenants ressentent moins le stress ou la pression, facilement perçues lors d’exercices de formation plus classiques, à effectuer devant un formateur, un supérieur hiérarchique, et devant le regard des autres. Avec le serious game, on se prend aisément au jeu, et on apprend rapidement, presque sans s’en rendre compte. Un apprentissage facile, agréable, avec de vraies compétences à acquérir à la clef. Un combo gagnant !

Le serious game, un moyen efficace de développer ses ventes

L’entraînement, nécessaire à tous les métiers très humains comme la vente, qui ont en commun le contact direct entre le vendeur et le client, peut paraître difficile, si on choisit  de faire ses armes directement sur le terrain. C’est pour cela que les serious games peuvent en tous points vous aider à développer vos ventes ! Grâce à ce format e-learning, vous pouvez vous entraîner en toute sérénité à exécuter telle stratégie de vente, tout en vous amusant.  A l’intersection du jeu vidéo et de l’e-formation, le serious game a tous les arguments pour vous séduire. Conçu sur mesure pour que vous puissiez développer vos talents, il s’agit d’un véritable outil de formation, de simulation et de communication. Des entreprises comme Total ont opté pour cet outil afin de former en masse (20 mille personnes formées depuis 2013) la plupart de leurs équipes marketing à l’innovation. Pour les métiers de la vente, on peut nommer les plateformes Skill’Gym, Instruxion, Cornak, ou encore KTM qui proposent des serious games dédiés à la formation commerciale. Le serious game vous plonge en immersion dans un environnement clef de votre profession, vous poussant ainsi à assimiler et perfectionner vos compétences de vente dans des situations réalistes.

Les limites du serious game

Vous l’aurez compris, joindre l’utile à l’agréable porte ses fruits, mais il ne faut pas pour autant mettre de côté le face à face, la mise en situation réelle, qui permet vraiment de vous faire progresser le plus rapidement. Car si l’aspect ludique du serious game vous facilite la tâche en minimisant le stress, vous serez soumis à une pression dans la réalité, qu’il ne faut pas oublier… Le serious game reflète la réalité, mais ne peut, en aucun cas, la remplacer. le serious game reste virtuel et ne permet pas de gérer un grand nombre d’interactions et de comportements qui sont pourtant au coeur des techniques de vente.

Le serious game n’est donc pas suffisant dans l’apprentissage des techniques de vente ou même probablement dans tout autre apprentissage, mais c’est un outil très puissant qui permet de mettre en action l’apprenant et de lui faire comprendre et retenir les méthodes de vente et d’autres domaines. La meilleure formation reste probablement la combinaison de différents outils pédagogiques : allier à la fois le serious game pour faire prendre conscience, entraîner et faire retenir les fondamentaux, les mises en situation en face à face, et les retours d’expériences du terrain, pour analyser, prendre du recul et s’améliorer.

Laisser un commentaire