Comment répartir formation traditionnelle et formation digitale ?

Répartir formation traditionnelle et digitale

La mort de la formation traditionnelle ?

La digitalisation a progressivement gagné tous les domaines : après avoir disrupté le monde de la musique, du cinéma et des médias, c’est au tour de la formation de voir sa révolution digitale se faire. Selon le baromètre de l’Observatoire Cegos publié en juillet 2017, la part de la formation digitale dans les formations proposées en entreprises, aujourd’hui à 38%, va passer à 56% d’ici trois ans. En effet, la solution digitale semble répondre à la triple problématique à laquelle se heurtent les DRH : le coût, les volumes et l’efficacité. La formation en présentielle, quant à elle, souffre de la poussée fulgurante du numérique, et affiche une baisse de 20%, passant de 92% à 72% de taux d’adoption dans les entreprises. Mais faut-il pour autant abandonner la formation traditionnelle au profit de la formation digitale ?

Ce qu’il faut garder à l’esprit : s’adapter aux besoins de votre entreprise.

Afin de répondre à vos attentes en terme de formation, il vous faut mixer les méthodes pédagogiques, les répartir intelligemment entre digital, présentiel et autre. Et cette répartition dépend du fonctionnement de votre entreprise, des objectifs que vous visez avec les formations, de vos cibles, et des compétences que vous voulez développer. Si vous voulez que vos stagiaires se forment à un certain type de logiciel, il s’agit de compétences dites « dures », les hardskills, pour lesquelles les modules e-learning sont très bien calibrés. Si vous voulez susciter l’esprit d’équipe chez vos collaborateurs, une session de formation en présentielle peut s’avérer utile. Contrairement aux leçons en e-learning, les formations en présentiel permettent de partager en groupe les doutes et les problèmes auxquels on est confronté lors d’un processus de vente par exemple. Et c’est là que se trouve le vrai plus de la formation en présentiel : le contact humain, l’échange en direct avec les stagiaires. Le formateur peut alors aider à débloquer une situation, prend l’apprenant là où il en est, s’adapte parfaitement à la situation et aux problématiques métiers, là où le module e-learning généralise l’enseignement, étant conçu pour tous. Le présentiel favorise le face-à-face, qui est nécessaire lors des apprentissages à long terme. Le e-learning quant à lui propose une vision fragmentée de l’apprentissage, car ce sont souvent des modules indépendants les uns des autres, qui peuvent être suivis à n’importe quel moment de la journée, où l’on veut, quand on veut. C’est la souplesse, l’interactivité et le caractère ludique des modules en e-learning qui participent à son succès.

Vous l’aurez compris, chaque formation a ses bons et ses mauvais côtés. Le présentiel a depuis longtemps fait ses preuves, tandis que le e-learning souffre d’un plus fort taux de décrochage. Le e-learning est efficace et pratique ; le présentiel permet de faire réagir les apprenants en groupe et de confronter les méthodes de chacun. La formation digitale, avec les serious games, permet de jouer en apprenant ;  et désormais avec les formations en réalité virtuelle, on apprend en faisant virtuellement ! L’apprentissage immersif propose des solutions innovantes à des problématiques qui jusqu’alors se posaient (par exemple, les pompiers peuvent aujourd’hui s’entraîner à gérer virtuellement des incendies, en apprenant les gestes et en acquérant des automatismes via la réalité virtuelle, alors qu’auparavant aucune solution n’avait été mise au point).

Mais alors… comment choisir la modalité pédagogique qui correspond à vos projets ?

Il faut prendre en compte les différents processus d’apprentissage : la formation à distance (e-learning), qui ne nécessite qu’un ordinateur; la formation en présentiel, qui exige le déplacement d’un formateur ou les déplacements fréquents de vos collaborateurs, ainsi qu’un planning précis ; la formation en réalité virtuelle, qui vous demandera des coûts supplémentaires en équipements et infrastructures.

Le blended-learning : la formation en semi-présentiel

La formation en semi-présentiel parvient à rassembler tous les avantages du présentiel et du e-learning, car chacun se forme grâce aux modules digitaux et tout le monde peut ensuite compléter cet apprentissage avec les séances de formation en présentiel. Ces séances sont un complément très efficace pour acquérir durablement les compétences. Le bended-learning est une formule fortement conseillée par les coachs, car l’e-learning permet de faire des piqûres de rappel régulières avec peu d’investissement temps et matériel. Cela permet d’ancrer l’apprentissage dans la durée en s’entraînant sur les bons réflexes. Le présentiel, quant à lui, a l’avantage de permettre à l’apprenant de s’entraîner sur des éléments comportementaux avec, par exemple, des mises en situations, et d’échanger avec les formateurs et les autres sur les difficultés rencontrées. Cela permet aussi de garder une motivation forte et d’impliquer l’apprenant beaucoup plus que simplement via l’e-learning. Si on sait qu’on a une formation dans quelques semaines, on se sentira obligé de faire le -learning. Le présentiel peut aussi se faire à distance avec du coaching en visio par exemple. C’est l’interaction avec l’humain qui est important mais qui est aussi permise à distance.

 

Laisser un commentaire