4 astuces pour ne plus avoir peur en prospection téléphonique

Prospection téléphonique

Votre métier vous oblige à devoir faire de la prospection téléphonique, mais vous auriez préféré que la communication ne se fasse que par mail ? L’angoisse du téléphone, contrairement à ce que vous pensez sûrement, n’est pas rare, et n’a donc rien de ridicule.

La prospection téléphonique, pourquoi ?

Lorsque de notre prospection téléphonique, nous avons tendance à mettre en suspend tout ce que nous sommes en train de faire pour y répondre. Le téléphone a la priorité, contrairement aux mails qui sont souvent remis à plus tard, puis oubliés et disparus sous la masse de nouveaux mails.

Si vous avez quelque chose d’urgent à demander à une personne, le téléphone permet aussi d’obtenir rapidement et immédiatement la réponse à votre question. Votre correspondant n’a pas besoin de prendre le temps de rédiger sa pensée, et de se relire pour voir les éventuelles fautes. En bref, c’est du temps de gagner pour tout le monde.

Comment contrôler sa crainte ?

Bien se préparer

Si vous restez bloqués avant même de taper le numéro sur votre téléphone, posez-vous la question : “Ai-je bien en tête l’objectif de votre appel”.

Prenez un papier, écrivez le nom de la personne que vous voulez joindre, et les informations que vous devez connaître sur elle. Puis listez les points que vous voulez absolument aborder pour ne pas oublier et pour vous rassurer. En sachant exactement ce que vous allez dire et l’ordre dans lequel vous devez le dire vous aurez un sentiment de contrôle.

Attention n’oublier pas : d’écouter attentivement votre interlocuteur, de respecter son temps de parole, de noter ses réponses et de répondre de façon cohérente à son discours.

 Se sortir de la tête qu’on dérange

L’appel téléphonique peut vous donner l’impression de déranger par son côté intrusif. Pourtant la personne appelée peut très bien ne pas répondre si ça ne tombe pas au bon moment.

Commencez tout appel par vous présenter et demander si vous tomber au bon moment. Par exemple : « Bonjour, je suis Jérôme BERGER de l’entreprise Cornak, êtes-vous disponible ? ».

Si la personne vous répond qu’elle est en rendez-vous ou autre, ne vous sentez pas coupable et pensez à demander le meilleur moment pour la rappeler.

Si la personne ne répond pas à son téléphone, oubliez la phrase « OUF elle n’a pas répondu, je raccroche. »  et laissez un message vocal expliquant qui vous êtes et le sujet principal que vous vouliez aborder. Si la personne ne vous a pas rappelé dans les jours qui viennent pensez à la recontacter.

 

Prendre confiance en vous

Téléphoner n’est finalement rien d’autre que de contacter une autre personne. Rappelez-vous que les gens sont bienveillants, prenez confiance en vous.

C’est en étant convaincu par vous-même, que vous serez convainquant.

L’entrainement à la prospection téléphonique

Forcez vous ! Après plusieurs appels, vous sentez le stress partir, et ça devient facile, ça devient une habitude.
La pratique est le cœur de la solution.

Vous savez maintenant que vous pouvez vaincre cette angoisse ! Lancez-vous, c’est une question de motivation.

Pour plus d’information sur la prospection, nous vous invitons à lire notre article : Quelles astuces pour une proposition commerciale réussie ?

Partagez vos expériences sur le forum, cela pourra aider d’autres personnes !

Laisser un commentaire