Les mad skills, talents complémentaires des soft skills et des hard skills

Les mad skills

Ce sont les derniers talents à mettre sur son CV ou à mettre en avant en entretien d’embauche : les mad skills, les compétences folles que vous détenez. Choriste, sportif acharné, passionné de littérature nordique ou d’ornithologie… votre enthousiasme vis-à-vis de sujets originaux peut faire la différence à l’embauche ! Jusqu’à récemment les recruteurs cherchaient des candidats classiques, qui les sécurisaient, qui ne détonaient pas par leur originalité ou leur singularité. Mais depuis quelques années, avec l’émergence des enjeux futurs, les entreprises se sont retrouvées face à des nouveaux défis de recrutement et de management, et elles ont donc eu besoin de talents qui avaient en eux des compétences hors-normes. Alors, quid des mad skills ? 

Découvrez notre dossier sur les hard skills

Des talents recherchés dans toutes les entreprises ? 

Les mad skills, garants d’une certaine originalité, sont très recherchés dans les sociétés innovantes et les start up. Les recruteurs ne veulent pas entendre un discours préchauffé sur votre parcours universitaire, ils veulent désormais savoir quelles passions se cachent en vous, les talents qui vous animent et qui boostent votre créativité (et qui pourraient redonner un coup de fouet à leurs équipes). Ces entreprises sont à la recherche de la perle rare, c’est pourquoi elles changent les règles de recrutement lors de hackaton : plus de blabla académique, mais que de la mise en situation (résoudre une situation, construire un projet). 

Le but est de donner la parole à tous ces candidats hors-normes qui n’auraient pas pu être évalués à leur juste mesure dans un circuit de recrutement traditionnel. 

Les « mad skills », ce n’est pas seulement être loufoque : 

 Parce que savoir jouer d’un instrument saugrenu ou d’être capable de contorsionnisme ne sont pas des talents forcément utiles et recherchés en entreprises, les mad skills ne sont pas que des compétences que vous pouvez placer dans la colonne « hobbies » de votre CV. De plus, rien de pire que de s’inventer des passions lors d’entretiens d’embauche : l’honnêteté et la cohérence entre votre personnalité et votre discours est la clef pour que l’on vous prenne au sérieux et qu’on vous accepte tel que vous êtes. Sachez communiquer votre enthousiasme unique à votre interlocuteur, et la bataille sera déjà en grande partie gagnée ! 

Les mad skills vraiment recherchés sont des talents basés sur des compétences particulières, que ce soit en réseau, en connaissance, en mobilité, en valeur, en relations interpersonnelles, en motivation, auquel vous ajoutez une personnalité singulière ou comportant des traits de caractères qui se distinguent du commun des mortels. 

Mad skills ou mental outlook ? 

La notion de mad skills nous vient des Etats-Unis. Alors que ces « compétences folles » concernent des talents multidimensionnels, qui peuvent concerner tous les secteurs, tandis que le « mental outlook » est une façon bien spécifique de penser : c’est un état d’esprit, une ouverture de pensée, une attitude positive, collaborative et collective. 

Les mad skills, complémentaires des hard skills et des soft skills

Chacun des trois champs de compétences concerne des talents bien précis, si bien qu’aucun n’empiète sur les domaines de l’autre. Ces « talents fous » se rapprochent plus des « compétences humaines », car elles concernent la personnalité du candidat, et non seulement son parcours académique ou ses aptitudes techniques. 

Acquérir des mad skills ne peut faire l’objet d’apprentissage (vous êtes passionné ou vous ne l’êtes pas !), alors que les soft skills, quant à eux, peuvent s’acquérir, par exemple afin de devenir un bon manager ou un meilleur vendeur. Chez Cornak, vous avez la possibilité de gagner en compétences humaines grâce à nos formations e-learning, n’hésitez pas à nous contacter ! 

Une réponse à “Les mad skills, talents complémentaires des soft skills et des hard skills”


  • Nawal /

    Merci beaucoup j’ai maintenant une vision plus claire sur ce point…


Laisser un commentaire